Mercy Ships Africa Blog

Les aspirations profondes de deux dentistes se rejoignent sur le Global Mercy™

,
Le Dr Marijke Westerduin et le Dr Salematou Camara se sont rencontrées physiquement quand elles étaient dentistes à bord du plus grand navire-hôpital civil du monde, mais leur première rencontre s'est passée des années plus tôt en visioconférence. En 2020, alors que la pandémie de COVID-19 est survenue, le Dr Westerduin s'est connectée aux appels Zoom depuis son domicile aux Pays-Bas pour aider à former le Dr Camara, alors étudiante en médecine dentaire à l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC) en Guinée. Ces appels réguliers sont devenus une passerelle, reliant la riche expérience de professionnel dentaire du Dr Westerduin aux aspirations croissantes du Dr Camara.

La « voix » de la liberté retrouvée pour Ramatulai

,
For the last 20 years, Ramatulai’s voice had been locked inside, as she was completely unable to open her mouth.  The rare condition, temporomandibular joint (TMJ) ankylosis, affected Ramatulai from early infancy when she experienced trauma to her jaw as a newborn. 

Une décennie de générosité : L’histoire d’un marin bénévole

,
En tant que membre de la communauté internationale vivant et travaillant à bord du Global Mercy™, Ishaka Sesay, assistant bosco bénévole, est conscient d'être devenu un ambassadeur de son pays, la Sierra Leone. "Mon origine explique que les gens ne me voient jamais avec un visage renfrogné, mais toujours avec un grand sourire", déclare-t-il. "Il vous mènera loin, quoi que vous fassiez". 

Des retrouvailles avec Vanya, plusieurs années après son opération

,
In 2015, in an operating room on board the floating hospital of the Africa Mercy®, the course of Vanya’s life changed. Until then, the 11-year-old had spent her childhood challenged by windswept legs that curved sideways. The condition – often caused by a combination of genetic factors and malnutrition – kept her from walking effortlessly or wearing the skirts and leggings she longed to wear.

Apprendre à se nourrir : l’histoire de Cheikh

,
"La vie est dure... quand on a un enfant qui ne peut pas s'alimenter…", dit Ndeye. Cheikh, le fils de Ndeye, est né avec une fente labiale et une fente palatine. Sa mère a eu du mal à l'allaiter et l'a donc nourri au biberon, en s'assurant qu'il absorbait bien la quantité de lait dont il avait besoin.

Apporter de la vie dans les journées des malades : Pleins feux sur l’équipe de soins palliatifs de Mercy Ships

,
Mercy Ships Mercy Ships intensifie les soins chirurgicaux fiables dispensés aux patients à bord de sa flotte de navires-hôpitaux. Depuis 1978, plus de 114 000 interventions chirurgicales gratuites ont été pratiquées, qui ont transformé ou sauvé des vies. Cependant, une triste réalité demeure : tous les patients rencontrés par Mercy Ships ne peuvent pas bénéficier d'une opération. Pour certains d’entre eux, c'est là qu'intervient l'équipe de soins palliatifs, qui apporte du réconfort aux malades en phase terminale en les accompagnant avec des soins apaisants.

La conviction de Maria Kuo ou la belle histoire d’un engagement

,
Depuis toujours, Maria Kuo s'est intéressée à Mercy Ships et aux soins chirurgicaux gratuits que l'organisation internationale propose. A neuf ans, ses parents l'ont emmenée visiter un des navires-hôpitaux de l'ONG, amarré à Gisborne, en Nouvelle-Zélande. Là, elle a découvert les besoins urgents en matière de soins chirurgicaux et de ressources médicales en Afrique sub-saharienne. Maria a alors décidé de s'engager dans la mission de Mercy Ships.

Madagascar : Espoir et guérison à l’horizon

, ,
En 2024, Mercy Ships se réjouit d'ajouter un nouveau chapitre à sa collaboration longue de plusieurs décennies avec Madagascar. Lors de cette prochaine mission, nous prévoyons d'apporter à nouveau espoir et guérison en offrant, à bord de l'Africa Mercy®, des formations chirurgicales ainsi que des opérations chirurgicales gratuites qui transformeront la vie des patients. Ces opérations couvriront un large éventail de spécialités, notamment la chirurgie maxillo-faciale et ORL, la chirurgie générale, la chirurgie pédiatrique générale et orthopédique, et la chirurgie plastique reconstructive.

Une chirurgienne formatrice de Madagascar transmet ses compétences et son rêve

,
Dans le monde de la médecine, souvent dominé par les hommes, la professeur Fanjandrainy Rasoaherinomejanahary fait partie d'une lignée de femmes qui y jouent un rôle actif depuis plusieurs générations. "Je suis la fille d'une infirmière", déclare la chirurgienne malgache et professeur de chirurgie viscérale, connue sous le nom de Fanja. Lorsqu'elle était petite fille, elle avait une vue unique du monde de la médecine, puisqu'elle regardait sa mère travailler dans un service de chirurgie. En l'observant s'occuper des patients, un rêve a commencé à germer dans le cœur de la future professeur Fanja.