Articles

Senegal

Un enfant de 5 ans, fan de football, dont les jambes ont commencé à se déformer dès l'âge de deux ans, peut désormais courir et jouer avec ses amis depuis que sa vie a été transformée par une organisation humanitaire spécialisée dans les opérations chirurgicales. Malang, originaire du Sénégal, s'était rendu dans de nombreux hôpitaux de son pays pour trouver une aide médicale, sans succès.

Deux heures de chirurgie, une vie entière transformée

"Tu es vraiment courageux", murmurait doucement Sadio, le père de Malang, 5 ans, pendant sa rééducation exigeante à bord du Global Mercy™. Ces mots de soutien indéfectible sont devenus un rituel quotidien pour aider Malang à récupérer de sa chirurgie orthopédique.

L’amour d’un père : L’histoire d’Aissatou

,
Plusieurs années avaient passé au cours desquelles Ousmane avait cherché de l'aide pour sa fille Aissatou, née quatre ans plus tôt avec un bec-de-lièvre. La famille a consulté de nombreux hôpitaux au Sénégal, mais aucun n'a pu la guérir. Ses voisins, amis et famille désespéraient également, affirmant à Ousmane que le bec-de-lièvre de sa fille ne pourrait être soigné.

Après l’opération réussie de ses jambes, un garçon de six ans peut retourner à l’école avec son frère jumeau

Un garçon de six ans avec des jambes arquées, contrairement à son frère jumeau, a pu retourner à l'école après une opération chirurgicale offerte par une organisation humanitaire. Les jambes de Serigne ont commencé à se déformer lorsqu'il était tout petit, alors que celles de son jumeau Fallou sont restées droites. À l'âge de deux ans, ses parents ont remarqué qu'il marchait de plus en plus lentement et qu'il souffrait.

L’histoire de Serigne, un petit garçon bien courageux

,
Dans un village du nord-ouest du Sénégal, le nom de Serigne porte en lui une vraie symbolique. Parce qu'il est synonyme de leadership et d'autorité, de nombreuses personnes et établissements portent fièrement ce nom distingué dans tout le village, évoquant la croyance en leur potentiel de grandeur. Son père, Abdou, explique qu'il a délibérément choisi ce nom pour son fils parce qu'il prévoyait pour lui un avenir prometteur.

Une année 2023 riche pour Mercy Ships qui intensifie son impact

,
Au total, Mercy Ships a réalisé 3 295 interventions chirurgicales sur des patients comme Malang en 2023. 1 437 d'entre elles se sont déroulées à bord du Global Mercy™ lors de ses missions dans les ports de Dakar et Freetown. Le navire-hôpital a servi les patients du Sénégal, de la Gambie et de la Sierra Leone. Cette mission a été possible grâce au service de 1 318 professionnels bénévoles issus de 67 pays, dont plus de 660 membres d'équipage nationaux sénégalais, gambiens et sierra-léonais.

Le ministre sénégalais de la santé salue la « contribution considérable » de Mercy Ships à l’échelle internationale.

La reconnaissance du travail de Mercy Ships a été saluée publiquement lors du 3e congrès de la Société sénégalaise de chirurgie pédiatrique et du 9e congrès de la Société africaine de chirurgie pédiatrique à Dakar la semaine dernière. Le Secrétaire Général du ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal, le Professeur Habib Ndiaye, a reconnu le manque de chirurgiens pédiatriques dans son pays et a remercié Mercy Ships pour sa contribution considérable afin de satisfaire la très forte demande d’interventions chirurgicales orthopédiques et de chirurgie des malformations pédiatriques.

Une mère soulagée après l’opération qui a sauvé la vie de sa fille, réalisée par l’organisation humanitaire Mercy Ships

Une mère qui vivait dans la crainte que la tumeur grossissante de sa fille ne l'étouffe se réjouit du succès de son opération chirurgicale réalisée par une organisation humanitaire qui lui a ainsi sauvé la vie. En l'absence du moindre chirurgien maxillo-facial en Sierra Leone, son pays d'origine, Yei n'avait pas de solution pour soigner sa fille. Alors qu'elle était enceinte, Yei n'a pas eu d'échographie et elle n'avait aucune raison de penser que son bébé naîtrait avec une malformation. Lorsqu'elle a vu pour la première fois la grosseur sur le visage et le cou de son bébé à la naissance, elle était complètement anéantie.

La lumière au bout du tunnel : l’histoire d’Umu

,
Avez-vous déjà rencontré quelqu'un dont les yeux dansent lorsqu'il parle ? C'est la première chose que tout le monde remarque en rencontrant Umu, 3 ans. Sa tante, Fatmata, a toujours été étonnée par la capacité d'Umu à se faire des amis, où qu'elle aille. "En plus, c'est une fille très courageuse", explique-t-elle. "Elle est intelligente. Elle apprend vite." Si cette joie contagieuse est aujourd'hui la 'marque de fabrique' d'Umu, il n'en a pas toujours été ainsi. Sa naissance s'est déroulée de manière inattendue : elle est venue au monde avec une tumeur bénigne qui s'est développée sur le côté de son visage et de son cou. Ce fut un véritable choc pour sa mère, Yei, qui s'attendait à un bébé en bonne santé. Le fait de voir son premier-né atteint de cette tumeur a été dévastateur.

La guérison libératrice de Samba

Après avoir vécu 56 ans avec une fente labiale, il a suffi d'une intervention chirurgicale de deux heures pour donner un cours nouveau à la vie de Samba et libérer tout son potentiel. Samba, veuf et père de quatre enfants, travaillait comme éleveur de bétail dans la campagne sénégalaise, où il était souvent confronté à la discrimination en raison de sa malformation. Il s'était habitué à ce que son bec-de-lièvre attire l'attention. Les agressions physiques étaient si courantes que Samba ne pouvait les compter.