Articles

Senegal

Pour Diarra, 25 ans, l’entrée dans la salle d'opération de l'Africa Mercy® était le moment qu’elle attendait depuis plus de dix ans ! Pendant près de la moitié de sa vie, elle a vécu avec une tumeur au visage dont elle n’arrivait pas à guérir. "Je me sens tellement légère dans mon cœur", s'est-elle exclamée quand elle a su qu’elle allait être opérée. "J'ai consulté de nombreux médecins, mais aucun n’a réussi à me guérir." Elle ne se souvient pas du moment exact où la tumeur a commencé à se développer. Son souvenir le plus récent remonte à l'adolescence : un mal de dents avait provoqué une petite bosse qui n’a cessé de grossir.

Coumba : une guérison tant attendue depuis 27 ans

Coumba se trouvait dans la ferme familiale le jour où sa vie a changé pour toujours. "Notre mère avait l'habitude de cuisiner sur le feu", raconte-t-elle. "C'était une grande ferme, alors elle allumait un feu à un endroit, puis à un autre. Un jour, mon petit frère jouait à côté, il s'est approché trop près et a commencé à prendre feu. À 4 ans, Coumba s'est précipitée pour sauver son frère alors que le feu se propageait. "Je suis tombée sur le côté gauche, et c'est là que je me suis brûlée", raconte-t-elle. "Mon frère a alors beaucoup pleuré, et ma mère a entendu. Elle est venue immédiatement, mais j'étais déjà entièrement brûlée sur le côté gauche." Avec son bras gauche soudé en position pliée et sa main endommagée, Coumba s'est adaptée à vivre avec un seul bras et une seule main. En grandissant, elle s'est mariée, a travaillé comme domestique et a élevé trois enfants dans leur ferme du nord du Sénégal où elle cultivait du riz et des légumes. Coumba rêvait de s'occuper elle-même de la ferme, comme le font beaucoup d'autres femmes au Sénégal, mais l'amplitude limitée de ses mouvements était un réel handicap. A l'âge de 31 ans, après des décennies de vie avec son bras atrophié, l'opération de Coumba sur l'Africa Mercy® allait transformer sa vie.

« Les dons qu’il porte en lui » : Hamadou retrouve l’espoir

, ,
Hamadou avait 4 ans lorsqu’il est venu à bord de l’Africa Mercy® au Sénégal. Il avait déjà appris à faire face aux limites physiques de sa fente labio-palatine, une fente dans la lèvre supérieure qui l'empêchait d'avaler et de manger, et qui affectait la croissance de ses dents. Mais la fente continuait à le freiner sur le plan social, même au sein de sa propre famille. Les membres de la communauté d'Hamadou boivent leur eau dans un grand pot qu'ils partagent avec les autres membres de leur famille, ainsi qu'avec leurs invités. « Les gens ne voudraient pas boire dans le même pot que lui », a expliqué sa mère, Hawa. Même si Hamadou était isolé dans certaines situations, sa mère était toujours à ses côtés et lui apportait un soutien constant.

Le Global Mercy™ accroit l’impact de sa mission en ayant servi le Sénégal et la Gambie depuis le port de Dakar.

,
Le 20 juin, avant de quitter le Sénégal, le Global Mercy™ a réuni autour d'un événement ses partenaires sénégalais et gambiens pour les remercier de leur soutien tout au long de cette mission.  Après des années de construction et des mois d’aménagement, le Global Mercy est désormais au service des patients.   Début 2023, tout a commencé par ce moment spécial où Amadou, petit Sénégalais de 4 ans, a emprunté la passerelle du navire-hôpital pour entamer son chemin vers la guérison. Des semaines plus tard, le petit garçon est rentré chez lui en descendant la même passerelle mais cette fois, il marchait sur des jambes droites pour la première fois de sa vie. Il va désormais grandir en toute liberté et en bonne santé, capable d'aller à l'école et de devenir indépendant un jour. 

La guérison en première ligne : Histoire d’une infirmière mentorée

,
Dans toute profession, le mentorat et le partage des connaissances sont essentiels pour donner aux bons travailleurs les moyens de devenir d'excellents travailleurs. C'est particulièrement vrai dans le domaine médical, où des praticiens qualifiés sont chargés de fournir des soins de qualité à ceux qui en ont le plus besoin. En 2022, lorsque l'Africa Mercy® s'est rendu au Sénégal pour un service de terrain de 10 mois, plus de 50 professionnels de santé ont participé à des programmes de formation et de mentorat afin de perfectionner leurs compétences et d'améliorer les soins prodigués aux patients. La toute dernière de ces professionnels était Sawdiatou Mbodji, qui a rejoint l'équipe d'infirmières du navire pour un mois de mentorat.

Un garçon de 13 ans, en difficulté pour manger et parler à cause d’une tumeur, bénéficie d’une intervention chirurgicale qui va transformer sa vie au Sénégal

,
Un adolescent qui a passé des années à chercher une solution pour se faire opérer d'une tumeur faciale grandissante qui l'empêchait de manger et de parler a été opéré avec succès grâce à une organisation humanitaire spécialisée dans la chirurgie. Dauoda n'avait que quatre ans lorsqu'un minuscule ganglion est apparu sur sa mâchoire supérieure. Dans d'autres pays, un dentiste aurait détecté la maladie plus tôt, mais dans son pays d'origine, le Sénégal, les soins sont beaucoup plus difficiles parce qu'il y a seulement huit dentistes pour un million d'habitants.

Les partenariats sont des piliers essentiels d’un système de santé universel efficace

,
L'Afrique subsaharienne a un besoin particulièrement urgent de renforcement de ses systèmes de soins chirurgicaux. La chirurgie a longtemps été une composante négligée des soins de santé pour les populations du continent africain, et l'intégration équitable des soins chirurgicaux et anesthésiques reste le principal défi à relever pour améliorer les systèmes de santé et parvenir à une couverture sanitaire universelle en Afrique. Si nous y parvenons, nous réduirons considérablement les taux de mortalité et de morbidité liés aux affections que l'on pourrait éviter et traiter grâce à la chirurgie sur le continent.

L’histoire de Talla – L’envie de retourner servir son peuple

,
Talla Gueye, un Sénégalais de vingt-neuf ans, s'est lancé dans l'entrepreneuriat dans l'espoir de réduire le chômage des jeunes de son village. Il a toujours aimé "prendre les choses en main et chercher à résoudre les problèmes", confie-t-il. Il a créé sa marque de vêtements - Sigui Doxx, "garder la tête haute" en wolof, sa langue maternelle –pour inspirer les jeunes sénégalais et les responsabiliser. Sa mère lui a transmis son profond attachement à son village et l'a poussé à se lancer dans l'entrepreneuriat social : il a grandi avec son modèle de bonté. "Chaque fois qu'elle cuisinait, elle préparait un énorme plat de nourriture pour tous les habitants du quartier. Elle invitait également les gens en difficulté à manger avec nous". Aujourd'hui, Talla décline cette approche empathique et son esprit d'entreprise à son travail avec Mercy Ships, où il a commencé par traduire le wolof pour des équipes médicales bénévoles qui fournissent des soins chirurgicaux gratuits au Sénégal.

Une grande réussite pour l’opération tant attendue de Khoudia

Lorsqu'une personne passe des années à vivre sans espoir de guérison, tout espoir finit par s'envoler.  Pour Khoudia, qui souffrait depuis huit ans d'une tumeur faciale grandissante, se voir proposer un rendez-vous sur un navire-hôpital de Mercy Ships a fait naître une lueur d'espoir longtemps attendue.  "Je n'avais jamais pensé que cette tumeur pourrait disparaître un jour ", raconte la jeune femme de 18 ans. "Quand ils m'ont dit c'était possible, j'ai accepté, mais je n'aurais jamais imaginé qu'ils allaient pouvoir tout enlever". 

Mariama, six ans, va à l’école suite à une opération qui lui a changé la vie

, ,
Sa mère, Sifaye, a expliqué : « Quand j’ai remarqué que ses jambes faisaient ça, j’étais très inquiète. Je n’arrivais plus à dormir suffisamment. J’avais tellement peur. »  L’état de Mariama s’aggravait au fur et à mesure qu’elle grandissait, et sa mère craignait qu’elle ne soit de plus en plus isolée. Elle ne pouvait pas courir et sauter comme ses amis et se sentait gênée.